Quel manque d’imagination et quel manque de démocratie !

Publié le 24 Septembre 2012

Jean François Legaret dénonçait en début de séance un ordre du jour  du Conseil de Paris trop chargé avec  800 délibérations, ce qui empêche les élus d’effectuer correctement leur travail. Notre président   informait aussi M. le Maire des conséquences d’étendre la séance sur ce mercredi, jour de Grand Pardon pour la communauté juive. La réponse de Mr Delanoë est pour la moins surprenante en demandant aux élus de ne s’inscrire que sur les délibérations dites prioritaires pour ne pas déborder. Sa réponse ne va pas vraiment dans le sens de la démocratie. Mais surtout le message n’a pas été compris par son propre camp, car en effet plus que jamais les élus socialistes ont déposé de nombreux vœux bis au dernier moment.

Qu’est-ce qu’un vœu bis : c’est tout simplement un plagiat : quand un vœu est jugé pertinent par les socialistes au lieu de le voter tout simplement pour le bien des parisiens, ils font un « copier/coller » et se les approprient. Quel aveu d’un manque cruel de projets, d’idées et de réalités de terrain ?

Ce procédé de dépôt de vœux bis au dernier moment va à l’encontre de la démocratie autant au niveau des délais que du vol intellectuel.

 

Valérie Montandon

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Commenter cet article