La politique anti-sociale de l’équipe municipale envers les étudiants !

Publié le 18 Avril 2012

Lors du conseil de Paris du mois de mars 2012, la majorité socialiste a voté la transformation des bourses municipales d’enseignement supérieur en aides au logement.

Le système actuel avait été institué en 1999 sous la mandature de Jean Tiberi et permettait aux étudiants boursiers de bénéficier d’une aide de 900 € par an allouable pendant 3 ans, soit 2700 €.

 

Les socialistes ont décidé de remplacer cette aide par une allocation unique de 900€, allouable une seule fois et sous conditions. Cependant ces fameuses conditions sont déconnectées de la réalité. En effet, une des conditions requises pour l’obtention de cette bourse repose sur le fait que l’étudiant soit détenteur d’un bail au 1erjuillet précédent la rentrée universitaire. Or les étudiants trouvent leur logement le plus souvent fin de l’été, ou courant du mois de septembre. Ainsi peu d’étudiants seront ainsi éligibles à cette nouvelle bourse. De plus, cette aide sera distribuée jusqu’à épuisement du crédit prévu. Premier arrivé, premier servi ! Quel bel exemple d’équité prôné par la  majorité socialiste !

 

Si seulement d’autres mesures venaient compenser ce recul social, mais ce n’est pas le cas !

Monsieur le Maire de Paris communique sur la création de 7800 logements prévus  de 2001 à horizon 2014. Cependant le CROUS recense la création de 1850 logements livrés depuis 2001 auxquels devraient s’ajouter 3570 logements d’ici 2014. Nous sommes loin du compte. C’est donc une politique de demi mesure que pratique la municipalité envers les étudiants en diminuant les aides au logement, ainsi que la construction de logements qui leur sont destinées.

Ce désintérêt de la mairie de Paris est  aussi vérifiable lorsque la majorité socialiste fait voter en novembre dernier dans plusieurs arrondissements la transformation et le regroupement de chambres en appartements. C’est autant de logements compatibles avec les besoins des étudiants en moins.

 

Pendant ce temps le gouvernement ne lésine pas sur les moyens en débloquant une enveloppe de six cent millions d’euros pour la création du Campus Condorcet afin de mener à bien différents projets de construction et de rénovation d’établissements d’enseignement supérieur. Le campus Condorcet comportera entre autre un centre de colloques, un grand équipement documentaire, des logements, des restaurants universitaires, des équipements sportifs, un centre médico-socio-culturel, ainsi que différents lieux de vie pour les étudiants.

 

De même, Mr Delanoë devrait prendre modèle sur  le projet de la caserne Lourcine dans le 13ème  arrondissement. La Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie  Pécresse, a débloqué 80 M€ pour l’acquisition de cette caserne afin de transformer les bâtiments militaires en un centre de vie étudiante. C’est ainsi la création d'un nouveau site universitaire en plein cœur de Paris à partir de 2012. Il comprendra 600 chambres dont un internat d'excellence d'environ 300 chambres pour des élèves de Classes préparatoires aux grandes écoles, un pôle universitaire, un restaurant, une bibliothèque et une résidence CROUS de 240 chambres.

 

Depuis 2007, le gouvernement ne cesse de mettre en oeuvre des propositions innovantes
comme la création de logements modulaires, le développement de la colocation intergénérationnelle et participe pleinement à la mise en œuvre du plan de regroupement des implantations universitaires parisiennes.  

 

Valérie Montandon, Conseillère de Paris

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article