Fichage illégal à Paris Habitat

Publié le 13 Février 2012

Mise en demeure de Paris Habitat par la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) pour « atteinte à la vie privée de ses locataires » le 2 février 2012.

Fichage d’informations confidentielles des locataires, divulgation et mise à disposition aux gardiens d’immeubles, exemples :

"Homosexuel"      "Cancer"     "séropositif"

 

"Violent, très procédurier"

 

"ancien SDF, addiction à la boisson"

 

                                                     

 

Plutôt que de ficher illégalement ses locataires, le Maire de Paris devrait  concentrer sa politique de logement sur ses missions de service public :

·     Plan général de réhabilitation  du parc existant ;

·     Amélioration des conditions de vie des locataires et de la sécurité

·     Revalorisation du travail des gardiens ;

·     Organisation d’un vrai parcours résidentiel pour faciliter les échanges d’appartements ;

 

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Arnaud Beaumont 16/02/2012 13:18

Evitons d'avoir une vision caricaturale de la situation. A ce titre, la réponse donnée par Paris Habitat, tout en prenant acte de la mise en demeure, donne des éléments de compréhension utiles. Le
terme "fichage" très connoté ne correspond donc pas à la réalité d'une pratique, certes illégale mais dont l'objectif n'était pas discriminatoire. Condamnez cette pratique mais ne cherchez pas à
tout prix à en faire un argument politique...

http://parishabitatoph.fr/OPAC/BaseDocumentaire/Pages/controlecnil.aspx