Bercy Charenton

Publié le 15 Juillet 2013

 

 

 

Avec ses 63 hectares, La zone de Bercy Charenton est la dernière grande opportunité foncière de Paris. Et c’est apparemment le seul point qui fait consensus dans cette assemblée. Cependant le projet de Bercy Charenton tel qu’il se dessine est bien loin d’être à la hauteur en termes d’objectifs d’urbanisme et de concertation

Je vous avais déjà sollicité, Mme Hidalgo, sur l’opportunité de faire des études sur la couverture des rails, mais vous avez balayé cette idée. Vous citez souvent comme argument que ce serait trop cher. Donc je suppose que vous avez des études et nous aimerions bien en avoir les détails. D’autant plus qu’il est prévu la création de 2 pas japonais. Quelle est la différence de coût entre un pas japonais et des dalles de couvertures. Le préalable de toute concertation sur un tel projet serait bien d’avoir accès à ces études comparatives 

Pourquoi insistons-nous autant sur la nécessité de créer du foncier supplémentaire, c’est en raison de la spécificité des terrains avec ses vastes et nombreuses rames de chemins de fer.

Si vous vous contentez des emprises terrestres c’est-à-dire de moins de 1/5 de la surface, vous allez vous justifier par la nécessité de faire des immeubles de grande hauteur. Nous tablons plutôt sur des immeubles à taille humaine.

La délibération fait bien état aujourd’ hui d’immeubles de grande taille, et si cette option était retenue alors nous souhaiterions une mixité logement/ bureau, car nous savons les conséquences de tours de logements surtout sociaux et nous souhaiterions que la conception des tours soit ouverte à des concours d’architectes.

En ce qui concerne la localisation de l’Hôtel logistique, nous vous proposons 2 pistes de réflexions : l’une à côté de la  Halle Gabriel Lamé, qui pourtant construite récemment, devrait  être déplacée. La proximité de la Halle et de l’hôtel logistique peuvent créer une cohérence d’activité.

Ou alors concevoir l’Hôtel logistique près de la Seine afin de afin de privilégier un faisceau mixte ferroviaire et fluvial.

Chers collègues, ces 3 vœux ont pour objet de faire avancer la réflexion sur ce projet et cela nous parait  nécessaire.

Je vous rappelle qu’en conseil du 12eme arrondissement, à chaque délibération relative à la zone de Bercy Charenton, 3 formations politiques sur 4 s’abstiennent et forment des remarques très proches notamment sur le manque de réelle concertation, je dirais même sur la « fausse concertation » et sur les orientations.

Et il aura fallu pas moins de 8 vœux pour vous faire réagir sur ce dossier avec un vœu bis de l’exécutif qui reprend des considérants des écologistes et aussi un peu de l’UMP. Et malgré ce vœu bis, vous amendez tout de même des vœux, on s’apprête ainsi à vivre une véritable cacophonie en Conseil de Paris.

Concernant les vœux de Mr Najdosky, nous sommes favorables à une étude  pour trouver un autre emplacement pour la Foire du trône et permettre une revalorisation de la Pelouse de Reuilly.

Concernant la répartition de 50% entre logement et bureau/commerces, je crains qu’en l’état actuel du projet ce ne soit pas concevable vu l’absence de volonté de couvrir davantage les rails. En effet, on ne peut pas envisager des logements à proximité immédiate des rails

Enfin, sur la création d’une nouvelle voie de désenclavement, nous sommes d’accord avec le principe mais pas tel que présenté en raison de la dangerosité de mettre sur une même voie vélos, trottinettes et bus.

Enfin je voulais attirer votre attention sur les tunnels Baron Leroy. Ils sont le témoignage du passé, de l’époque napoléonienne, mais ils nous donnent aussi une leçon de modernisme. En effet la grande majorité des entreprises qui y exercent utilisent les caractéristiques et les atouts du tunnel de la même façon que leurs homologues de l’époque. En effet les basses températures de ces tunnels permettent la conservation des denrées alimentaires et des spiritueux sans consommation d’énergie.

Ces mêmes activités dans des entrepôts à l’air libre comme il est prévu dans le projet, seraient énergivores.

C’est pour cela chers collègues que je suis convaincue qu’il y a possibilité de conserver l’héritage du passé tout en l’exploitant au mieux dans le futur Projet de Bercy Charenton.  L’utilisation de ces tunnels peut être améliorée et développée en tenant compte de leur atout écologique. Ils peuvent être bassin d’emploi, d’activité tout en maximisant ces caractéristiques intrinsèques. Je pense en effet que l’on peut préserver le passé tout en l’adaptant au présent et au futur.

Pour plus d'information dans la presse:

Le Parisien...

Le Nouvel Observateur & challenges...

Batirama...

Le point (nov 2012)...

 

 

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Commenter cet article