Un N ième plan avec la "Stratégie Piéton"

Publié le 20 Janvier 2017

Sous cette mandature, vous avez la fâcheuse tendance de tout morceler.

Lorsque vous pensez une succession de plan : plan pour les cyclistes, plan pour les piétons, le plan anti voiture etc… Les objectifs de la politique de déplacement doivent s’exprimer en termes de facilitation du développement économique et social et de diminution indispensable de la pollution et du bruit, plutôt qu’en termes de diminution de tel ou tel moyen de déplacement.

Nous sommes donc favorables aux 5 principes évoqués dans cette délibération dont la finalité est d’améliorer le déplacement des piétons dans Paris. Cependant nous attirons votre attention sur :

1) La mauvaise qualité de la voirie : de très nombreux nids de poules, trottoirs ou place dégradées. Les habitants vous le répètent et pourtant rien n'est rénové. Je donnerai pour seul exemple, la situation déplorable de la place Henry Fresnay que j’ai déjà eu l’occasion de vous signaler au conseil d’arrondissement du mois de novembre, au travers d’une question orale.

2) L’encombrement de certains trottoirs en raison du dépôt d’encombrants récurrents ( pour ne pas dire quotidien). Vous y faites référence mais avec pour unique solution, la répression. Des solutions plus conciliantes pourraient être trouvées. Les bailleurs sociaux pourraient par exemple prendre en charge la gestion des dépôts d’encombrants. Pensez au dépôt devant le portail du 42 rue Sibuet. Il empêche le cheminement correct des piétons. Ce dépôt sauvage pourrait être évité par la mise en place d’un espace dédié au sein de la résidence. Il suffirait de passer un accord avec le bailleur social - en l’occurrence la RIVP dans ce cas bien précis.

Si nous approuvons les objectifs du plan, cela ne me pas dire que nous approuvons tous les projets mentionnées dans cette délibérations comme celui par exemple des berges de Seine. Et a ce sujet je sais que vous avez toujours refusé notre projet altératif de création d’un cheminement du port de l’Arsenal jusqu’à Bercy Charenton. Mais peut être pourriez-vous vous penchez sur ce projet dans le cadre du plan piéton car cer aménagement remplit les objectifs énoncés dans le plan

Enfin dans le projet de rénovation de la place Nation nous réitérons une forte vigilance sur la nécessité d’optimiser l’intermodalité et de la gestion des flux des voyageurs ainsi que l’accès pour les voyageurs en situation de handicap.

Nous voterons positivement pour cette délibération en espérant que nos remarques constructives soient considérées.

 

Séance du Conseil de Paris des 30, 31 janvier et 1er février 2017
VOEU
Déposé par Valérie Montandon et les élus du groupe les Républicains
Relatif à une stratégie globale et concertée des déplacements
Rattaché au projet de délibération 2016 DVD 5 « Stratégie Piétons »

 


Considérant que le mauvais état de la voirie et singulièrement des trottoirs est visible dans
l’arrondissement avec des lieux qui ont été signalés à plusieurs reprises par les habitants et lescommerçants comme les rues commerçantes du Rendez-vous (notamment au niveau du 26),de la rue Truffaut (au niveau du 53) ou encore des voies empruntées pour rejoindre le boiscomme la rue Joseph Chaillet le long de la pelouse de Reuilly, les Avenues du General
Laperrine et Charles de Foucault ou des places comme la place Henri Fresnay etc…


Considérant que les dépôts anarchiques d’encombrants sur les trottoirs en réduit l’accessibilité  comme par exemple devant la résidence du 42 rue Sibuet ou devant le 15 rue Beccaria 75012 ;

Considérant que les indemnisations de victimes de chutes ont atteint 0,9 million d’euros en 2016 contre 0,4 millions en 2014 soit une hausse de 125 %, avec des personnes qui garderont une perte de mobilité à vie ;

Considérant que le nouveau règlement de voirie, laissant à la charge des concessionnaires le
recouvrement des tranchées, ne s’est pas traduit par une remise en état plus rapide des trottoirs ;


Considérant que le stationnement anarchique des deux-roues en raison du manque de place de stationnement rend certains trottoirs difficilement praticables, qui plus est pour les personnes à mobilité réduite ;


Sur proposition de Valérie Montandon et des élus du groupe les Républicains émet le
voeu que la Maire de Paris :


- qu’un état des lieux soit lancé en concertation avec les conseils de quartiers et que
la rénovation de la voirie (du 12eme arrondissement) soit programmée
- que les solutions pour lutter contre dépôt des encombrants soit étudiées avec les
bailleurs sociaux ou les copropriétés concernés

 

Au conseil de Paris du 30 janvier 2017, Valérie Montandon met en avant l'état désastreux de la voirie parisienne.

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Commenter cet article