La renégociation de l’accord cadre de partenariat 2015-2017 de la Région avec Pôle Emploi

Publié le 20 Février 2016

Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, chers collègues,

Avec plus de 680 000 demandeurs d’emplois, la région compte 240 000 chômeurs supplémentaires par rapport à mars 2010.Cette situation est due à l’absence d’une stratégie économique portée par la région Ile-de-France ces dernières années.

Chaque année, plus de 100 000 emplois ne sont pas pourvus en ile de France surtout dans les secteurs de la restauration / hôtellerie, informatique et des services à la personne. Encore trop d’entreprises témoignent de leur difficulté de trouver un candidat qualifié. Il est donc essentiel que les besoins de compétence servent à orienter les formations.

La renégociation de l’accord cadre de partenariat 2015-2017 avec la direction régionale de Pôle Emploi apparait comme une nécessité si l’on veut faire de la région l’acteur majeur du développement économique en Ile-de-France. Les orientations que vous nous proposez aujourd’hui, Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, vont permettre à la région de se positionner comme un interlocuteur privilégié entre le monde de l’entreprise et ceux qui ont perdu leur emploi. Nous pourrons enfin mettre en cohérence l’offre et la demande d’emploi. Cela d’autant plus que nous pourrons le faire de manière territoriale et en cartographiant les besoins de chaque territoire. Il sera enfin possible à la région de pouvoir développer son offre de formation sur les secteurs déficients. Par exemple à l’heure où nous voulons développer et installer plus rapidement la fibre optique, il manque plus de 5.000 personnes qualifiées pour pouvoir la mettre en place. Ces données nous permettront donc d’adapter les offres de formations. La région doit être leader sur cette thématique et doit accélérer les procédures pour que les demandeurs d’emplois puissent rapidement avoir accès à une formation. Nous renforcerons ainsi nos liens avec pôle emploi en leur proposant des outils plus performants.

Il nous faut également encourager entrepreneuriat. Ce sont eux qui créeront la croissance de demain, ce sont eux qui permettront de réduire le chômage. Nous devons tout mettre en œuvre pour porter ceux qui veulent entreprendre et accompagner la création d’entreprises en particulier pour ceux qui sont demandeurs d’emplois.

En nous proposant cette renégociation de l’accord cadre voté en juillet dernier, la région se donne les moyens de mettre en place un véritable arsenal contre le chômage et ainsi d’être un acteur clé dans le retour à l’emploi. Nous sommes fiers de pouvoir compter sur l’engagement de notre collectivité au service de ceux qui souffrent de ne pas pouvoir retrouver un emploi.

Monsieur Ruiz, vous dites que nous sommes pressés, mais oui nous le sommes car l’emploie est une priorité absolue ! Et certains intervenants précédents du groupe socialiste notamment reprochent à notre rapport de ne pas contenir d’axes d’orientation, mais ils sont pourtant mentionnés. Le vice-président les a détaillé donc je ne les représenterai pas tous, mais des axes ont bien été fixés tels que les échanges de données anonymisées et la réduction des délais de prescription des formations par exemple.

Je vous remercie.

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article