Ecologie dans le Bois de Vincennes : les actes valent plus que les paroles

Publié le 18 Mars 2015

Mme Valérie MONTANDON. - Merci, Monsieur le Maire.

De nombreux plans et chartes ont été signés, que ce soit en Conseil de Paris, mais aussi par la Mairie directement, afin de définir des objectifs et des comportements pour améliorer la situation écologique du bois de Vincennes. Je vais les reprendre rapidement : la charte d’aménagement du bois de Vincennes, signée en 2003 par Bertrand DELANOË, le plan arboricole 2006-2020, le plan biodiversité aussi, voté en Conseil de Paris en novembre 2011, mais aussi les normes : la norme ISO 14001 et aussi S.M.E.A., qui veut dire "Système de management environnemental et d’audit".

Les installations prévues dans le bois de Vincennes sont censées répondre à ces normes et à ces plans. Cependant, de plus en plus, nous voyons et nous continuons à voir des délibérations passer en Conseil de Paris, qui ne prennent pas forcément en compte ces principes qui sont érigés dans les différents documents que je vous ai énumérés.

C’est pour cela que les élus de mon groupe souhaitaient tout d’abord que la Maire de Paris présente, dans les six mois, un débat, en séance du Conseil de Paris, sur la gestion et le bilan écologique du bois de Vincennes, au regard justement de la charte d’aménagement, du plan biodiversité et du plan arboricole ; qu’on mette aussi en conformité les délibérations et appels d’offres relatifs aux activités du bois à la certification ISO 14001 ; enfin, que la Maire de Paris informe le Conseil de Paris sur l’abstention ou non de la certification ISO 14001 pour la Foire du Trône - et c’est justement l’objet de la délibération à laquelle ce vœu est rattaché ; et enfin, détaille les modalités de mise en adéquation du maintien de la Foire du Trône avec l’élargissement, notamment, à cette fameuse norme de management environnemental ISO 14001, ainsi qu’au Système de management environnemental et d’audit, le fameux S.M.E.A. Merci.

J’ai vu que vous aviez déposé en effet un vœu bis. J’en apprécie le fait que vous vous intéressiez à ce sujet. Cependant, je trouve que votre vœu ne va pas assez loin. Tout d’abord, vous préconisez que la Ville étudie l’intégration aux différentes prescriptions environnementales, mais notre vœu va plus loin, puisque maintenant, on voudrait vraiment que ce soit en adéquation. On n’est plus au moment d’étudier. Les différents documents que je vous ai signalés datent de 2003, de 2006, la certification ISO 14001 est censée être actée, donc on n’est plus au moment des études. Et vous n’allez pas non plus assez loin lorsque vous dites simplement que la Ville de Paris doit assurer le bon respect des prescriptions environnementales. Lorsqu’on voit passer les délibérations, la Ville de Paris est tout de même maître de ses délibérations et je pense que nous devons aller plus loin.

Merci.

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Commenter cet article