La gestion chaotique de la Caisse des écoles du 12eme

Publié le 1 Octobre 2014

Le 15 septembre dernier, un article du point intitulé « Paris : la gestion catastrophique des cantines scolaires du 12e » a révélé la situation financière préjudiciable à l’avenir économique de la caisse.

Ce jour-là, les élus du 12eme arrondissement ont compris pourquoi pendant toutes les années de la mandature précédente, la majorité socialiste a refusé qu’un élu de l’opposition siège au comité de gestion de la Caisse des écoles, et a refusé catégoriquement toutes nos demandes d’audit de gestion. Chaque fois, que nous mettions en avant le manque de transparence sur la caisse des écoles, les élus de la majorité nous prenaient de haut et nous discréditaient. Apparemment, il valait mieux rester « entre amis » pour orchestrer les dérives relevées par l’Inspection générale de 2006 et les deux audits internes de l’Inspection générale en 2013 et 2014 :

- « pilotage déficient »

-« manque de suivi formalisé de l’exécution budgétaire et de suivi prévisionnel de la trésorerie »,

-« une absence de procédure de marché public depuis 2006 »

-« dépenses systématiquement sous-évaluées",

"Recettes surévaluées",

« Sureffectif de l'ordre de vingt agents »

La caisse des écoles du 12eme n’a évité la cessation de paiements que grâce à des subventions exceptionnelles. En effet, des subventions exceptionnelles d’un montant de 850.000 euros ont été versées entre 2003 et 2006 à la caisse des écoles du 12eme arrondissement. Et sans compter les cessions d’actifs immobiliers qui ont eu lieu pour gain total de 4,623 millions d’euros.

Depuis 2001, Il n’y avait pas que le gouffre financier de la caisse du 12eme arrondissement qui s’agrandissait. Il y avait le « laisser faire » de la Mairie du 12eme et l’hypocrisie de la Mairie de Paris : En 2011, la majorité socialiste a lancé la réforme tarifaire des Caisse des écoles avec la délibération (2011 DASCO 137). Cette réforme, présentait, je cite le « double objectif d'amélioration de la qualité des repas et de sécurisation des relations financières, basé sur un cadre conventionnel », au travers d’un « dialogue de gestion approfondi voulu par la Ville donnant lieu à au moins deux rendez-vous annuels avec les caisses, notamment afin d’ajuster les objectifs de qualité et de gestion et d’arrêter les évolutions à prendre en compte pour l’année à venir » ;

Que sont devenues ces belles intentions depuis plus de trois ans?

A quoi on conduit ces 2 rendez-vous annuels avec la caisse du 12eme ?

Je vous interpelle aussi sur l’exemplarité du système mis en place : de telles subventions exceptionnelles versées pour combler une gestion calamiteuse de la caisse du 12 eme, quel bel exemple ! Ces subventions peuvent s’apparenter à une prime au mauvais gestionnaire, tandis que les caisses des écoles bien gérées s’efforcent de demeurer bénéficiaires. La prime à la mauvaise gestion ne s’arrête pas là puisque le 18 avril 2014 le directeur de la caisse du 12eme responsable de 14ans de mauvaise gestion est devenu chevalier de la Légion d'honneur !

La maire du 12eme nous a fait ce matin un beau monologue sur la rentrée scolaire « admirable » dans le 12eme arrondissement. Je m’étonne qu’elle n’est pas mentionnée la situation de la gestion scolaire des cantines du 12eme. Elle a même insisté sur les différences entre la gauche et la droite. Oui Madame il y a des différences et nous avons plus de considérations que vous pour la gestion de l’argent public! La Mairie du 12eme ne pouvait ignorer ces dérives et semble avoir manqué à ses engagements partenariaux. Il est inadmissible que les élus du 12eme et l’ensemble des élus de l’opposition apprennent la situation financière de la Caisse des écoles par la presse alors que nous demandions des éléments depuis tant d’années.

Les élus du centre et de la droite ont déposé un vœu commun aujourd’hui afin que la transparente soit faite sur la gestion de la caisse du 12eme arrondissement et sur l’utilisation de l’argent public des parisiens. Dans ce vœu, nous demandons :

-Que la maire de Paris donne toutes les raisons qui ont conduit la Présidente de la caisse des écoles du 12ème arrondissement à une telle situation préjudiciable à l’avenir économique de la caisse ;

- Que la maire de Paris rende compte de l’ensemble des subventions exceptionnelles versées à la caisse des écoles du 12ème arrondissement depuis 2001 ; Que la maire de Paris communique aux Conseillers de Paris les mesures que la nouvelle Présidente de la caisse des écoles du 12ème arrondissement compte mettre en œuvre afin d’apurer sa gestion et d’éviter la cessation de paiement ;

-Qu’un audit conduit par un organisme indépendant à la ville de Paris portant sur la gestion de la caisse du 12eme arrondissement soit réalisé dans les meilleurs délais ;

Concernant les deux délibérations relatives aux nouvelles subventions à la caisse des écoles, nous nous abstiendrons car nous considérons que tant que vous nous aurez pas fait la lumière sur la gestion de la caisse des écoles et transmis les éléments demandés, nous ne pouvons cautionner de nouvelles subventions envers la caisse des écoles.

En ce qui concerne le vœu bis de l'executif, il ne va pas assez loin. Pendant 14 ans vous nous avez caché et dissimulé les éléments financiers. C’est pour cela que nous vous demandons un audit extérieur et indépendant. Au vue de la situation critique de la caisse et des dérives révélées, si vous souhaitez autant que nous que la transparence soit enfin faite, nous ne comprendrons pas que vous refusez notre vœu. Ce n’est pas parce que vous avez mis en congés le directeur de la caisse des écoles en juillet dernier et que vous permettez a un élu de l’opposition de siéger désormais au sein comité de gestion depuis 1 mois, que vous pouvez vous dédouaner des 14 années de mauvaise gestion.

Rédigé par valeriemontandon

Repost 0
Commenter cet article

dofus kamas gratuit 14/10/2014 09:53

Merci beaucoup pour cet article. Continuez.